Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 17:57

Aujourd'hui une recette envoyée par mon amie Fred, qu'elle a inventée avec ses enfants, de retour d'un voyage au Vietnam et au Laos. Tout cela m'a l'air fort délicieux, surtout si comme moi vous aimez le mélange sucré/salé...Merci Fred!

photopoissonalavietnamienne.PNG
Ingrédients pour 4 personnes:
- 4 filets de poisson
- Deux bananes fermes
- Deux pommes juteuses
- 4 cuillérées à soupe de miel d'acacia ou d'oranger
- Du sel sucré vietnamien
- Coriandre fraiche
- Gingembre frais
- Deux poignées de cacahuètes fraiches


Faire préchauffer le four à 180.
Déposer délicatement les filets de poisson sur les feuilles d aluminium.
Mettre une pincée de sel sucré et les recouvrir successivement de bananes et de pommes.
Déposer l'équivalent d'une cuillérée à soupe de miel.
Râper un peu de gingembre frais
Ciseler la coriandre fraiche
Parsemer de cacahuètes
Rajouter une pincée de sel sucré et fermer les papillottes.
Enfourner pendant 1/2 h à 45 m à four 180.
Reparsemer de coriandre fraiche avant de servir chaud, accompagné de riz gluant.

 

Edit: j'ai pu goûter, c'est vraiment délicieux! Merci Fred!

Repost 0
Published by les marmitons de Tournefeuille - dans plat principal
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 17:07

Ah oui, mais pas n'importe quel couscous, un couscous maison, réalisé avec de bons produits frais et bio, sous le soleil de Provence. C'est une recette simple, transmise à Marie-Françoise par une amie algérienne, et qui ne nécessite pas d'ustensiles compliqués et encombrants. Le couscous, c'est le plat complet par excellence, aux saveurs épicées et goûteuses...Réalisé aujourd'hui avec des merguez et de l'épaule d'agneau, on peut l'accommoder avec différentes viandes et légumes, mais il y a un ingrédient essentiel: l'épice raz-el-hanout!

Pendant la préparation....

photocouscous1-copie-1.JPG

 photocouscous2.JPG

 

Avant la dégustation...

photocouscous3.JPGphotocouscous4.JPG

Ingrédients:

250 g d'épaule d'agneau par personne, merguez
Carottes, navets, oignons, courgettes, coupés en tronçons + poivrons grillés si l'on aime
Pois chiches (en boîte sinon, faire tremper la veille)
1 boite de tomates pelées ou concassées au naturel
1 petite boite de concentré de tomates
2 doses de safran, cannelle en bâton, 3 c. à soupe de raz el hanout
2/3 feuilles de laurier, huile d'olive
Ail, coriandre frais ou en poudre
Sel et poivre

 

Dans le couscoussier ou marmite en fonte ou cocotte, mettre de l'eau froide, les pois chiche égouttés , le safran, le concentré de tomates, les tomates en boîte, la cannelle, le raz-el-hanout, les oignons coupé en 4, 2 c. à soupe de sel, poivre et la viande.
Laisser cuire  à feu moyen pendant 1 heure ( après avoir mis les pois chiches), puis mettre tous les légumes sauf les courgettes, "que tout bouge dans l'eau".
Laisser cuire 1/2 heure, puis mettre les courgettes, laisser cuire de nouveau 1/2 heure
Pour la graine (le couscous):
Hacher ail et coriandre. Mélanger à la graine avec de l'huile d'olive. Bien couvrir  de marga (jus de cuisson), bien mélanger et couvrir avant de déguster.

 

Et le soleil de Provence! photoEguilles.JPG

Repost 0
Published by les marmitons de Tournefeuille - dans plat principal
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 14:11

Les barbecues, c'est bien, mais ah le rôti du dimanche, bon petit plat des familles, qui se cuisine presque tout seul...Le rôti de porc sous nos latitudes s'accorde bien avec de la sauge ou des pruneaux mais là j'avais choisi un peu d'acidulé, de sucré (à peine)/salé, bref, une sauce à l'orange.
photoroti.JPG
Ingrédients sauce à l'orange (pour 2 pers):
- 2 oranges
- sel, poivre, épices (gingembre, cannelle)
- 1 cuillère à soupe de sauce soja
- 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
- 1 cuillère à soupe de miel

Presser les oranges et mélanger le jus avec tous les ingrédients (épices, sel, poivre, miel, sauce soja et vinaigre balsamique). Faire épaissir sur feu moyen pendant 10 min en remuant de temps en temps. Servir tout de suite.
Et voilà! Bon, et la cuisson du rôti de porc alors?
Faire chauffer de l'huile dans une cocotte avec deux gousses d'ail et deux oignons émincés. Quand l'huile est chaude, placer le rôti, saler, poivrer et le faire dorer de toute part sans cesser de remuer. Puis, une fois le rôti bien doré, ramener le feu sur moyen/doux, rajouter un demi-verre d'eau, placer la soupape et compter environ 45 min par kilo (on dirait mon boucher...). Aux deux tiers du parcours, on peut rajouter des petites pommes de terre nouvelles pour accompagner....
Bon appétit!

Repost 0
Published by les marmitons de Tournefeuille - dans plat principal
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 08:34
Ah tiens, une recette qui était restée en attente de publication, et qui pourtant a été un classique de nos week-ends hivernaux..le pot au feu! Un plat qui en cache deux, puisque le bouillon, accompagné de petites pâtes, constitue un bon repas du soir. Outre les légumes bio, il faut être copain/copine avec son boucher (chez nous, pas de problème, on a Franck le boucher) pour dégoter les bons morceaux de viande qui constituent le pot au feu, et surtout, les os à moëlle...miam


photo-pot-au-feu-1-copie-1.JPG


Ingrédients (merci Jacqueline!):

 

- bœuf : si possible un morceau de paleron et un morceau de jarret

- jarret de veau (très bon car il y a de l’os très cartilagineux excellent pour le goût du bouillon)

- os à moëlle de bœuf coupé en tronçons  

- un bouquet garni

- une dizaine de grains de poivre non moulus

- sel

- un oignon piqué de 2 ou 3 clous de girofle

- 2 autres oignons

- carottes

- navets

- poireaux
- pommes de terre


Mettre les viandes dans une grande quantité d’eau froide (il vaut mieux en mettre plus que d’avoir à en rajouter) avec le bouquet garni, le poivre, l’oignon avec clous de girofle, sel. Porter à ébullition et laisser cuire à peu prés 1h et demi (couvrir la marmite en surveillant les éventuels débordements – si débordement baisser un peu la température, mais il faut que ça bout bien). Ecumer en cours de cuisson (les viandes font une sorte d’écume), ce qui limite aussi les débordements

Mettre alors dans la marmite tous les légumes sauf les pommes de terre (attacher le vert des poireaux en botte pour éviter qu’ils se dispersent trop).

Aprés, laisser cuire encore au moins une heure , puis je rajoute les pommes de terre et les os à mœlle pour environ une ½ heure (en fait quand les pdterre sont bien cuites). Ajuster l’assaisonnement

 
La cuisson peut se faire en deux étapespar exemple le matin (ou le soir avant), faire cuire les viandes (1h 1/2) avec les ingrédients indiqués. Et le soir ou le matin si c’est pour midi, continuer en mettant les légumes etc…

Le bouillon peut se dégraisser, après l'avoir laissé au frais.

 

Repost 0
Published by les marmitons de Tournefeuille - dans plat principal
commenter cet article

Qui Suis-Je?

  • : Les marmitons de Tournefeuille
  • Les marmitons de Tournefeuille
  • : Cuisinière en herbe, adepte du bon, du beau et du bio!
  • Contact

Recherche

Pages